Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mardi 31 mai 2011

Shincha 2011, coup de coeur de Kirishima (Kagoshima)

C'est avec pas de retard que les premiers thés nouveaux 2011 arrivent sur Thés du Japon. j'accueille trois sencha de Kirishima (département de Kagoshima), petite zone productrice dont j'ai déjà parlé ici.

Le premier dont je veux parler est un coup de cœur tout particulier, un thé qui m'a spécialement accroché. Il s'agit d'un fukamushi sencha, comme c'est le cas en général à Kagoshima, mais c'est un thé qui "se tient", pas poudreux, composé de belles aiguilles brillantes, un peu épaisses mais très régulières. Il provient d'une récolte au sécateur. Le cultivar est encore tout récent, très peu répandu, Sakimidori.

Le parfum des feuilles sèches et l'agréable parfum sucré des sencha de qualité au hi-ire pas trop faible.
Pour commencer, c'est une infusion classique, 4-5g de feuilles pour 70 ml d'eau à environ 70°C, pour un minimum d'1 minute. Cela se prête fort bien à ce thé, comme à beaucoup de sencha par ailleurs.
Cette première infusion livre une liqueur jaune-verte dorée, bien translucide ; on est loin des sencha étuvés à l'excès.
Arrive alors la première surprise, le parfum suave de ce sencha est dans les grandes lignes de cette famille des thés de Kagoshima, mais, est-ce une particularité de ce cultivar nouveau ? j'y perçois comme un quelque chose de citronné. Vraiment agréable est original.
Ne reste plus qu'à goûter. De la douceur, un peu d'astringence, un très bon équilibre qui se démarque de l'habituel douceâtre de la plupart des Kagoshima. Et ce formidable arrière-goût avec mon impression citronnée.
Les infusions se succèdent tout en gardant force saveur, ce qui n'est pas si courant avec les thés japonais, et en particulier chez les thés de Kagoshima (je pense que cela est plus dû aux cultivars type Asatsuyu, Yutaka-midori, Saemidori fréquent à Kagoshima, ainsi qu'à un très fort étuvage, tendance là aussi fréquente à Kagoshima).

Les feuilles infusées bien ouvertes sont très belles, montrant une couleur d'une exemplaire uniformité.
  

Un essai avec beaucoup de feuilles, eau très chaude (+ 90°C) et infusion courte 5-10s confirme ma première impression, c'est un thé qui d'une manière générale convient très bien à l'eau plus chaude que la moyenne. Sans aller jusqu'à cette méthode extrême, peu économique (bien qu'elle permette beaucoup de très bonnes infusions), un dosage classique avec de l'eau aux alentours de 80°C, et en diminuant éventuellement un peu en conséquence le temps d'infusion, on obtient un très agréable thé, et on met en valeur les notes gustatives et olfactives si personnelles de ce Sakimidori.
En revanche, la tendance inverse, c'est à dire eau tiédasse et infusion longue est nettement moins convaincante, mais reste à tenter tout de même. La photo ci-dessous en est le résultat.
Pour résumer, voilà un thé qui réunit qualité et originalité. Sa saveur est exceptionnelle, toute personnelle, chose rare à Kagoshima. En lisant cet article, on pourrait croire que j'ai quelque chose contre Kagoshima, mais ce n'est pas du tout le cas. Seulement, il reste vrai qu'on y trouve peu de produits très originaux. Il y a un "goût" propre aux thés de ce département, ce qui les démarque des thés du reste du Japon, mais au sein du département, on a l'impression parfois d'avoir à faire à un moule bien formaté. Heureusement, il existe des sortes d'Oasis comme Kirishima pour ajouter de la couleur sur la toile.
Enfin bref, ce Sakimidori m'a scotché !

7 commentaires:

  1. Ah, bah j'avais pas vu qu'il y avait 3 nouveaux shincha sur le site. Je m'apprêtes donc à te passer commande ! Juste pour savoir, des nouveautés attendues très prochainement qui justifieraient d'attendre encore un peu ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour David,

    Oui, il va y avoir d'autres nouveautés. Dans les jours qui suivent, un Honyama, Yabukita, très classique et très bon...... Asamushi forcement.
    Pour la suite, je ne suis pas encore fixer, et ne peux donc rien avancer quant aux délais.

    Bref, c'est à toi de voir.

    RépondreSupprimer
  3. Fukamushi, Asatsuyu, Yutaka-midori, Kagoshima...:) Ça me parle, un bon présage...

    Sinon concernant le nouvel Asatsuyu, est-il plus fort en gout ? Car j'avais l'habitude de m'en fournir chez un autre importateur, il était plus fort et plus vert au goût.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le nouvel Asatsuyu est plus fort que le précédents. Mais il reste un thé préparer avec soins, loin de la plupart des Asatsuyu sur-étuvés sur le marché. Je pense qu'il constitue un bon compromis.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer