Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mardi 8 avril 2014

Premier shincha 2014 : Sugiyama Yaeho

Le 25 mars, les petits théiers non taillés du cultivar Sugiyama Yaeho à Mariko, Shizuoka, étaient déjà foisonnants de jeunes pousses. Le 2 avril il était finalement un peu trop tôt pour la cueillette, et puis le 3 et le 4, la pluie à encore retardé les choses.... Finalement, la cueillette manuelle de ce thé hâtif à commencée le 5 ! Rappelons que nous ne parlons pas de Kagoshima, mais bien de Mariko à Shizuoka. Sugiyama Yaeho, est le thé le plus hâtif de l'île principale de Honshû.
Un petit peu moins rapide que l'an dernier (la cueillette avait débuté le 1 avril!), le 8 avril le voici disponible sur Thés du Japon.



Début de la saison 2014 du shincha sur Thés du Japon.
D'accord, le caractère hâtif de ce cultiver est exceptionnel, mais cela ne suffi pas !! Arbres non taillés, récolte très délicate à la main, étuvage léger et malaxage en de belles feuilles entières, tout est fait pour que ce sencha ne soit pas qu'une rare curiosité médiatique, c'est aussi un thé de très haute qualité.

Cette année encore, ce thé nouveau ne déçoit pas. Je l'ai même trouvé particulièrement appréciable.
Les feuilles sentent très vert, très frais, très très légèrement floral, une pointe de sucre. Torréfaction légère.
Je fais le choix d'une infusion tiède, avec les paramètres suivants :
4 bon grammes de feuilles / 60 ml d'eau à 60-65°C environ. Je laisse infuser 1 minute 30.
(théière : kyûsu 130 ml Banko-yaki par Shôfû)

Tout est dans la légèreté et la finesse .... la liqueur vert-jaune parfaitement limpide .... le parfum doux et frais, vert mais pas herbacé à l'excès …. le goût en bouche, aérien, un peu de douceur, une infime astringence ….
Et puis progressivement, apparaît en bouche un after-taste bien plus puissant, très doux et sucré, un peu fruité, au départ insoupçonnable si on en juge à l'impression première de légèreté de ce sencha.
Cette force et cette longueur en bouche est sans aucun doute la grande qualité de ce Sugiyama Yaeho 2014.

Je garde les même proportions feuilles / eau pour la deuxième infusion. 70°C environ pour une bonne dizaine de seconde. Toujours de la finesse, une liqueur aérienne, fraîche, dont la saveur s'affirme naturellement un peu. Encore une fois, arrive ensuite en bouche cette deuxième vague sucrée et subtilement fruitée.

Aucune raison de ne pas continuer sur une troisième infusion. Mêmes paramètres, mais je laisse plus longtemps. Une minute peut être ?
On gagne en force, le végétal prend le pas sur le sucré avec une apparition plus nette de l'astringence. Mais cette liqueur n'en est que plus rafraîchissante.
Et puis cet after-taste qui n'en fini pas de revenir, toujours aussi agréable et doux.

Finition donc sur une quatrième infusion. Plus chaud, 80-90°C environ, plus long aussi, deux minutes pourquoi pas ?
Pas d'astringence à l'excès, au contraire, une liqueur se boit encore comme du petit lait.
Sentirait-on enfin un léger essoufflement dans le retour en bouche ? Cet after-taste est néanmoins toujours bien présent, largement suffisent.



Avec cette méthode de préparation pour ce sencha, le contraste entre la subtilité de la liqueur et la force de la longueur en bouche est saisissant. Ce Sugiyama-yaeho est un sencha auquel il est difficile de trouver un défaut, mais les amateurs de fukamushi cha épais et douceâtres passeront leur chemin.
Je pense que les paramètres décrits ici sont une bonne option. Néanmoins, pour profiter de la « fraicheur shincha » des paramètres plus chauds sont aussi excellents  (80°C, plus court, plus d'eau), mais je voudrais aussi le tester avec des paramètres plus concentrés de type gyokuro.
A très bientôt !