Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mercredi 13 juin 2018

Sencha de Tenryû, cultivar Yamakai

Après le Sayama-kaori de Tatsukawa à Tenryû, voici maintenant un Yamakai du même producteur. Le lecteur attentif sait combien j'apprécie ce cépage issu de la série #7000, des cultivars développés durant les années 60 à partir de graines de Yabukita, qui comprennent des cépages aux arômes tous très personnels comme Kurasawa ou bien Shizu-7132.
Yamakai est de moins en moins exploité, ce qui est bien dommage parce que c'est une variété qui a un parfum fruité particulier vraiment exceptionnel, et aussi suffisamment d'umami.
Ce sencha a en commun avec les autres productions du même producteur une belle sensation de fluidité en bouche. Il ne manque pourtant pas de force et montre aussi du corps avec un umami équilibré et agréable. Infusé un peu fort, ce sencha donne aussi une petite d'amertume qui provoque un contraste intéressante avec l'ensemble très gourmand.
Mais surtout, c'est du très bon Yamakai, très aromatique avec ce parfum pâtissier qui évoque la confiture de framboise, et cette impression de fruit juteux et estival.
Ces arômes fruités s'expriment ensuite de manière gourmande un retro-olfaction alors que l'after est léger et rafraîchissant.
 Ce sencha offre toutes les qualités de ce cultivar exceptionnel qu'est Yamakai avec également le caractère pur, fluide et rafraîchissant des thés de Tenryû.
J'attendais beaucoup de ce thé et je n'ai pas été déçu... sinon par les quantités très réduites. Alors que le Yamakai de Takayama est déjà épuisé, et que celui de Ôma a besoin d'un de maturation avant la mise en vente, vous savez ce qui vous reste à faire si vous appréciez Yamakai !