Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

samedi 14 août 2010

La voie des Instructeurs du thé japonais - matcha

Ne prêtons pas d'importance au titre de ce billet.

Le but final de la Nihon-cha ("thé japonais") Instructor Association, et de tous ses "soldats du thé", Instructors et Advisors, est bien sûr la diffusion d'une connaissance précise et correcte du thé japonais, au Japon principalement, et accessoirement à l'étranger. Parmi toutes ces connaissances, celles qui concernent les méthodes d'infusion des différents types de thés japonais sont bel et bien primordiales. En effet, impossible d'apprécier un produit à sa juste valeur si l'on est incapable de le préparer correctement (ce qui nécessite l'assimilation de quelques principes de base), et aussi de l'adapter à ses propres goûts (ce qui nécessite d'être capable d'adapter les bases).
Par conséquent, si l'on est incapable de préparer un produit correctement, il est impossible de le faire apprécier aux autres, aux jeunes générations notamment.

Je m'éloigne un peu de ce dont je voulais parler à l'origine, et ressasse toujours les mêmes choses...... J'en reviens donc à mon sujet du jour. Donc, oui, enseigner comment préparer un bon thé. De manière presque scientifique je dirai. Température, temps d'infusion, quantité de thé, manière dont théanine et catéchine s'infusent et influencent le goût, etc. Ici, aucune influence de la cérémonie du sencha (sencha-dô, 煎茶道), où température de l'eau reste trop élevé, les accessoires peu adaptés aux thés du marché, etc. Deux mondes liés, mais complétement différents. Celui du pur plaisir gustatif, et celui de l'esthétique.

La cérémonie du sencha est quelque chose de très très méconnu, s'en éloigner ne pose aucun problème. Mais pourquoi pas aussi s'éloigner du sadô 茶道, ou cha no yu 茶の湯, c'est à dire de la cérémonie du thé, célèbre dans le monde entier ? 
Voilà donc une formule pour préparer le matcha, proposée par Madame Hayakawa Hiroko 早川博子, maître de thé de l'école Ura-senke 裏千家, mais aussi Nihon-cha Instructor. Cette méthode est bien sûr inimaginable lors d'une cérémonie du thé, mais après essaie, je dois dire qu'elle est efficace, donne un matcha au velouté formidable, où la douceur s'exprime sans retenu.

Comme pour la méthode "classique", on utilise 2 grammes de matcha, mais ici, on en le tamise pas. Je pense que c'est pour en limiter le plus possible l'oxydation. 
Ensuite, la quantité d'eau sera d'environ 70 ml, là encore pas de changement. Seulement, dans le détail, il s'agit de 10 ml d'eau froide, et de 60 d'eau à 80°C. 

On verse d'abord les 10 ml d'eau froide dans le bol sur le matcha. Puis, avec le fouet (chasen) on mélange énergique jusqu'à obtenir un mélange lisse. 

Ensuite, on verse l'eau chaude et on fait mousser comme à l'accoutumé. 

Cette méthode est vraiment étonnante, on obtient un matcha plus doux encore, velouté, épais mais léger, aérien.