Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

vendredi 23 octobre 2009

Qu'est-ce que le thé japonais ?

Le thé est un produit consommé et produit au Japon depuis plus de mille ans.
Tout au long de cette longue histoire, ses modes de production et de consommation ont beaucoup évolué avant d’en arriver à la large variété de produits présent aujourd’hui sur le marché.
Les thés japonais (日本茶 nihon-cha) sont à 99,9% des thé verts, c’est à dire ce que l’on appelle généralement des thés « non-fermentés », 不醗酵茶(fuhakkô-cha) (cette appellation est cependant impropre, puisqu’on devrait en fait parler de thé non-oxydée). Les théiers cultivés au Japon sont, si l'on subdivise très largement, de la variété chinoise à petites feuilles, camellia sinensis sinensis, et non pas de la variété indienne à larges feuilles, camellia sinensis assamica.

Il existe de très nombreux types de thé au Japon, mais le plus répandu est sans aucun doute le sencha, cultivé dans la quasi totalité du territoire japonais.
De la cueillette jusqu'à la phase finale de production, tout est mécanisé. On procède bien sûr encore parfois à des cueillettes à la main pour des thés d'une très haute qualité, mais la fabrication, c'est à dire le malaxage et le séchage des feuilles à la main est extrêmement rare, et fait l'occasion de concours. Ceux qui peuvent se vanter de pouvoir à la main fabriquer un thé de qualité égale à celui fabriqué dans des usines sont vraiment très peu nombreux aujourd'hui.


Plantation de thé à Makinohara, département de Shizuoka, on peut observer sur le dessus des arbustes les jeunes pousses qui serviront à la fabrication de thé.

Retour à la page d'accueil de Sommelier en Thé Japonais

1 commentaire:

  1. Merci infiniment, enfin pour ces informations précises sur le thé japonais. De manière plus sporadique j'apporte ma petite contribution sur Facebook, si vous voulez bien vous y joindre, Cordialement : http://www.facebook.com/group.php?gid=21000026064

    RépondreSupprimer