Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mardi 16 juillet 2019

Sencha Yamakai de Yabe-mura, Yame

Comme annoncé, je propose un très riche éventail de nouveautés pour le mois de juillet. D'abord une très belle sélection de thés noirs japonais first flush sur laquelle je vais revenir très vite, mais aussi un nombre important de thés verts, sencha essentiellement.
Je l'avais déjà brièvement évoqué, voici un sencha de Yame, cultivar Yamakai.
Yamakai, ou Shizu-7166, est un cépage que je mets particulièrement en avant. Il possède un parfum très particulier qui fut pendant longtemps à l'origine de sa disgrâce, mais contribue aujourd'hui à son succès parmi les amateurs avertis.
Bien sûr très rare, on le trouve le plus souvent à Shizuoka, les habitués de Thés du Japon connaissent déjà certainement ceux de Oma et de Tamakawa, ainsi que, grande nouveauté cette année, celui de Wazuka.
Cette fois-ci, c'est à Yame, dans le village de Yabe plus précisément que j'ai déniché cette rareté. Il s'agit d'un sencha du même producteur de Yabe dont j'ai déjà proposé des sencha Yabukita. Apprenant qu'il cultive du Yamakai, sans lui réserver un sort très favorable, je lui ai demandé de m'en faire un beau sencha, non ombré. Chose promise chose due, et me voilà avec un Yamakai de Yame, cultivé à environ 550m d'altitude, non ombré, sans pesticide ni engrais chimique, à l'étuvage "fukamushi" très raisonnable... et surtout très bon avec les caractéristiques aromatiques de Yamakai. Il ne s'agit pas seulement d'utiliser Yamakai, il faut que le résultat ait la personnalité nécessaire. Le pari est réussi !
Le parfum des feuilles sèches est tout bonnement formidable. D'abord lacté, on y trouve ensuite ces arômes de fruits rouges qui caractérisent Yamakai.
Les arômes de l'infusion sont au nez tout à fait fidèles, plus riches encore, à la première impression. Nous avons d'abord un parfum lacté et sucré, intense, auquel se mélangent des arômes de framboise et de gaufrette.
 En bouche c'est globalement gourmand et sucré avec ces arômes de confiture de fruits rouges. On y ressent de l'umami sans que cela soit le pilier principal du goût de ce thé. L'astringence est très légère mais vient y donner du relief.
Dans la même veine, la seconde infusion est tout aussi gourmande, mais une présence plus forte des arômes de torréfaction, relativement forte comme souvent à Yame (mais la torréfaction sied très bien à Yamakai).
Bref, ce sencha répond à merveille à mes attentes. Très caractéristique on y retrouve clairement le cépage Yamakai, mais il est suffisamment différent des Yamakai de Shizuoka. Ce producteur se confirme pour moi comme très talentueux, et le village de Yabe montre la valeur de son terroir. Est-il besoin de le préciser ? mais c'est là l'un de mes plus gros coup de cœur de la saison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire