Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

samedi 13 avril 2019

1er shincha 2019, Kurita-wase de Tanegashima

Avec le shincha 2019, je démarre ma 9ème saison du thé nouveau avec Thés du Japon. Mais c'est surtout cette année ma 1ère saison du shincha à la boutique de Yanaka !
Depuis un certain nombre d'années, c'est avec le cultivar très hâtif de Mariko, Kondô-wase, qui est toujours le tout premier shincha de Shizuoka, que j'ouvre le bal. Si cet excellent thé est d'ors et déjà disponible, je propose aussi cette année un sencha de Tanegashima (petite île au large de Kagoshima) produit avec le cultivar très hâtif lui aussi Kurita-wase, récolté le 4 avril.
Ce cépage est assez peu répandu, essentiellement utilisé sous le climat très doux de Kagoshima, en particulier sur les îles de Yakushima et donc de Tanegashima dont il est originaire.
En 1909, Kurita Shigesaburô créé à Nishinoomote sur Tanegashima, une plantation à partir de graines de théiers "zairai" de Shizuoka. En 1927 il sélectionne un arbre pour en faire le cépage qui sera nommé "Kurita-wase" (du nom de son créateur, plus "wase" indiquant un cépage hâtif). En 1966 il est désigné cultivar recommandé par le département de Kagoshima.

Outre son caractère très hâtif, c'est un cépage qui ne manque pas de personnalité, avec un parfum caractéristique.
Voici un sencha de Nishinoomote à Tanegashima, où fut élevé Kurita-wase, à l'étuvage standard, comme c'est souvent le cas à Tanegashima contrairement à Kagoshima où le fukamushi est la norme.
Les feuilles non infusées ont un parfum très frais, vert et un peu floral, mettant de suite dans l'ambiance "shincha".
 L'infusion dégage un parfum lacté très gourmand, alors qu'en bouche on ressent d'abord un umami bien présent. Ensuite se développent des arômes très frais, végétaux mais aussi floraux tout à fait originaux.
On a enfin un after très fort, sucré, et très long.
Il est bon de commencer avec une première infusion un peu tiède pour mettre en avant l'umami de ce thé, mais les infusions suivantes, un peu plus chaude, mettrons encore plus en exergue les arômes lactés et floraux de ce sencha Kurita-wase, ainsi qu'une petite pointe citronnée.

Ce shincha ne met pas seulement l'emphase sur la fraîcheur, mais est également riche et puissant, très doux et aromatique. Première très belle surprise de cette année 2019, rapport qualité-prix vraiment excellent. 


1 commentaire:

  1. Bonjour Florent,

    Je suis actuellement au Japon pour quelques mois (Wazuka) afin de participer notamment aux premiers flush de thé, j'aimerai beaucoup échanger avec vous mais ne parvient pas À trouver vos coordonnes directs. Il y a t-il un mail où vous contacter ? Merci de votre retour ( Le Shincha est un délice :) )

    Bonne journée,
    Gaëlle

    RépondreSupprimer