Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

jeudi 17 août 2017

Sencha de Kawane, Shizu-7132 et Kôshun

Au côtés de Hon.yama (ville de Shizuoka) et de Tenryû (ville de Hamamatsu), Kawane est l'une des trois grandes régions de production de thé de montagne de Shizuoka. Jusqu'à présent, j'ai présenté des sencha des Tsuchiya (secteur de Mizukawa), de M. Masui (Aobe), et voici cette année des thés de M. Konishi, du secteur de Moto-Fujikawa. C'est l'une des zones traditionnelles de production de sencha de Kawane et nombres de producteurs sont très actifs dans le domaine des concours et du temomi-cha (il y a une méthode particulière de malaxage à Kawane appelée "kawane-momikiri-ryû").






(* photos prises le 24 avril 2017, soit encore au moins deux semaines avant le début des récoltes dans ce secteur. Le Shizu.7132 fut récolté le 15 mai, et Kôshun les 19 et 21 mai.)

M. Konishi, encore jeune au regard du nombre important de vétérans dans le secteur, a fait le choix d'une culture sans pesticide, et avec des engrais biologiques, ainsi que de l’exploitation de divers cultivars tournés vers les parfums plutôt que l'umami. C'est ainsi que je vous propose son Kôshun et son Shizu-7132.

Shizu-7132 est ce cultivar issu d'une graine de Yabukita, célèbre pour son parfum rappelant la pâtisserie "sakura-mochi", mais aussi pour son instabilité. Aussi, ce parfum de ressort pas toujours de manière très claire, mais, il semble que le terroir de Moto-fujikawa ainsi que les méthodes de culture et de manufacture de M. Konishi aient sis à meveille cette année.


Le parfum des feuilles sèches, sucré et acidulé, est typique de 7132, vraiment très gourmand.
L'infusion donne un parfum d'abord plus discret, bien que sans équivoque quant au cultivar. En bouche ce thé arrivé très doux et soyeux, fluide, avec beaucoup d'arômes, plus sucrés que umami. Ces arômes de pâtissier japonaise sont uniques, difficiles à exprimer, évoquant la feuille de cerisier saumurée, ainsi que le raison sucré fermenté. On ressent aussi en after-taste des notes végétales fraîches qui contrebalancent bien le sucré de cet arrière-goût. La longueur en bouche est impressionnante.
Peut-être moins raffiné que celui de Hon.yama, ce Shizu-7132 de Kawane est aussi plus typique et représentatif de ce cultivar hors-norme.

Avec Kôshun, on est sur un cultivar tout aussi unique, mais aussi plus stable, dont les arômes ressortant en général toujours très bien. Néanmoins, ce sencha de Kawane semble aussi tirer bon parti de ce cultivar et de ce terroir.

Ce cultivar est connu pour son parfum floral incisif, qui peut devenir plus fruité avec la torréfaction. Si ceux de Tamakawa ou de Shimizu que je propose sur Thés du Japon se situe plutôt dans la deuxième catégorie, celui-ci serait plutôt dans le floral avec sa torréfaction (hi-ire) faible. Pourtant, ce thé n'est en rien agressif. Son parfum est floral, avec certes cet aspect de grosse fleur jaune sauvage, mais aussi avec une touche plus florale sucrée apportant de la profondeur.

En bouche, ce thé est là aussi soyeux et fluide. On ressent d'abord une petite touche astringente qui se transforme ensuite en umami. L'after garde des arômes floraux caractéristiques, et la longueur en bouche est encore exceptionnelle. L'évolution des arômes à chaque infusion est aussi très intéressante.

Voici deux thé très aromatiques, Shizu-7132 s'exprimant plutôt en bouche et en gorge alors que Kôshun est d'abord très présent au nez puis dans la longueur. L'un est l'autre sont très fluides, soyeux, aérien, pourtant la puissance des arômes est formidable.
Je suis très heureux de pouvoir présenter cette année pour la première fois ce terroir et ce producteur de Kawane.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire