Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mercredi 22 février 2017

Trois thés noirs fumés de Shizuoka

Je propose depuis maintenant plusieurs années un thé noir fumé de Shimada à Shizuoka par M. Matsumoto qui fut le premier au Japon à tenter cette expérience.
Son produit phare est celui que je proposais, fumé à l'aide de bois provenant de tonneau ayant contenu du whisky japonais. Le concept thé noir japonais + whisky japonais était séduisant, d'antan plus que le résultat était aussi tout à fait intéressant, très différent des thés noirs fumés chinois réalisés avec du pin.
Mais en fait, ce producteur a multiplié les expériences avec d'autres bois. Pin, bien sûr, mais aussi sakura, pommier, cèdre, et même récemment bois de bergamote (!). Parmi ceux de cette année en tout cas, le sakura donne le résultat le moins franc, le cèdre donne un parfum incroyable aux feuilles sèches qui se retrouve malheureusement peu dans l'infusion, et le bois de bergamote donne un résultat qui personnellement m'a semblé un peu bizarre  (ce dernier n'en est encore qu'au stade de test).
Ainsi reste le whisky (chêne), le pin et le pommier. Chacun donnant un thé clairement différent, les voilà maintenant en set sur Thés du Japon, 30g de chaque.

Avec ce thé noir fumé au bois de tonneau à whisky, bien plus que le fumé, c'est un parfum de tourbe et de whisky qui apparaît clairement, avec une impression de douceur. On s'attendrait à ressentir l'alcool en bouche. Bien sûr il n'en est rien mais la sensation en bouche surprend par sa richesse. Aux arômes tourbés s'ajoutent cette fois des arômes sucrés de fruits, une pointe d’astringence et de manière plus nette un arôme fumé. Mais ce fumé reste très tendre, et l'impression d'ensemble est équilibrée, et finalement, ce thé est le moins typé des trois tout en étant très originale de par son "goût de whisky".


Avec le thé noir fumé avec des copeaux de pin, l'ouverture du sachet donne de suite une impression de fumé plus forte, sans pour autant que ce parfum ne prennent trop fortement le nez.
Après infusion, au nez, le parfum de feu de bois apparaît de manière dominante. Mais ce parfum, avec de la douceur, procure néanmoins une sensation velouté de calme. Cette impression se poursuit en bouche, et malgré le goût prononcé de fumé, la liqueur me semble aussi très rafraîchissante. En refroidissant, une saveur sucrée vient arrondir le tout.
Fumé avec du pin, c'est naturellement celui qui offre la plus grande similarité avec le lapsang souchong chinois. Et c'est aussi finalement celui que j'apprécie le plus (en ce moment en tous cas).


Il ne faut pas se fier à la couleur claire et limpide de l'infusion du thé noir fumé au bois de pommier. C'est le plus fort des trois.
Le parfum de fumé est ici le plus brut, avec une forte impression de feu de bois. En même temps, ce parfum est très riche et complexe, avec aussi un quelque chose rappelant la tourbe, le cuir et la vanille.
En bouche, l'attaque contraste avec la diversité des arômes du parfum, car l'impression de fumé est très dominante, même si en after elle semble plus douce qu'avec le pin.

Ces trois thés offrent tous quelque chose de très différent dans le même domaine du thé fumé. Difficile de dire lequel est le meilleur en fonction des goûts de chacun mais aussi du moment et de l'humeur, le choix pourra varier.
Je vois le "whisky" plutôt en soirée, dans un moment de détente en guise d’apéritif, alors que le "pommier" pourra procurer une sensation de réveil le matin, infuser fort pourquoi pas avec un nuage de lait. La finesse et la fraîcheur du "pin" le rend pour moi parfait pour la journée, après le déjeuner par exemple.
C'est un set que j'ai envie recommander très fortement mais il reste vrai que le thé fumé est une chose assez particulière, et que à part peut être le "whisky", ces thés ne réconciliera pas avec le thé fumé ceux qui à la base le déteste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire