Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

lundi 16 mai 2016

Sencha 2016, cultivar Kondô-wase de Osaka

Commençons avec une précision qui ne serait pas nécessaire en japonais (et ne devrait pas l'être non plus en langues occidentales si les règles de transcriptions étaient respectées), pour éviter les remarques et mails intempestifs du genre "mé té un con, Osaka cé pa à Shizuoka !". Eh si, Osaka c'est à Shizuoka, dans l'arrondissement de Suruga. Cela s'écrit 小坂, et le O est court, à la différence de Ôsaka, dans l'ouest du Japon, qui s'écrit comme cela 大阪, et où le ô est long.

Drôle de départ pour un article sur un nouveau sencha cultivar Kondô-wase, après celui de Mariko. Celui-ci est cultivé par M. Sano, et avec M. Matsukawa de Mariko, je ne suis pas certain qu'il y ait beaucoup d'autres producteurs à exploiter ce très rare cultivar "Inzatsu".
Si celui de Mariko était très vert avec des arômes floraux subtils, celui-ci est beaucoup plus nettement "Kondô-wase", les arômes de ce cultivar y sont bien plus fort, et c'est un régal.

Une infusion à au moins 80°C, comme souvent avec les cultivars aux parfums forts, fera à merveille ressortir les arômes floraux si particuliers de cette variété de type Inzatsu. Sur la première infusion, ses arômes caractéristiques sont déjà très présents au nez. C'est difficile à définir, floral et sucré, plus encore que Sôfû ou Fuji-kaori, Kondô-wase à quelque chose de très "bonbon", une impression très "pop" et colorée.

En bouche la liqueur à beaucoup de présence grâce à ces arômes tellement uniques. Pas d’agressivité pour autant, ce sencha est velouté mais pas mollasson non plus. Pas d'astringence, de la douceur qui provient plus du sucré des arômes que de l'umami.

Si les infusions suivantes ont un parfum moins net, les arômes restent extrêmement clairs en bouche, en after et dans la gorge. Jamais ce sencha ne devient astringent. La liqueur reste toujours rafraîchissante, sans lourdeur, mais toujours riche. Est-il besoin de préciser que la douceur qui tapisse la bouche reste très longtemps pour notre plus grand délice ?

Pour la première à Osaka de Kondô-wase, le résultat est simplement excellent. Pour les amateurs de beau futsumushi très parfumés, inhabituels, ce thé est à essayer absolument.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire