Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mardi 3 septembre 2013

Akiyama Shôshun, saveurs citronnées du Fuji

C'est toujours avec un décalage important qu'arrivent sur Thés du Japon les shincha de Akiyama-san. Il faut dire qu'avec sa quarantaine de cultivars, ses récoltes s’étalent sur une très longue période, et que ainsi, quand il en a fini avec les premières récoltes, les deuxièmes commencent de suite, pas le temps pour les finalisations de ses thés (trie, hi-ire, etc).

Mais les voilà enfin les sencha de Fuji ! Cette année, Kôshun, Inzatsu 131, Tsuyu Hikari, et surtout Shôshun !!!
J'avais présenté Shôshun dans sa version 2011. Il s'agit d'un cultivar original développé par Akiyama-san, tout jeune encore en 2011 il était déjà très intéressant, mais deux ans après, le cultivar a muri, la technique du producteur pour tiré le meilleur cette variété dont il est le papa, aussi. Cette année voilà un thé que je voudrais vraiment particulièrement pousser, c'est une merveille, pas seulement de point de la qualité mais aussi de celui de la personnalité.

Les feuilles sèches de ce sencha récolté manuellement sont fortement parfumées, un peu sucrées, très florales surtout. Léger flétrissement avant l'étuvage. Prometteur.

Une première caractéristique de Shôshun est une grande concentration de goût, mais sans grossièreté, tout en délicatesse : pas besoin de surcharger en feuilles, 3 bon grammes suffisent amplement pour 70ml d'eau. On tiendra alors facile 5 très très bonnes infusions. Environ 70s d'abord, à 65-70°C.
Mais pour pouvoir dès la première infusion profiter de la particularité de ce cultivar, je recommande plutôt de mettre 4-5g de feuilles (※ sur les photos j'ai fais une session bien chargée, je n'ai pas pesé mais je pense que je devais être proche de 6 g)
La liqueur est dorée, un peu blanchâtre. 
Parfum bien présent, végétal et floral, un peu sucré et fruité. Très riche, envoûtant.
C'est en bouche que cette liqueur surprend le mieux : douceur, fleurs, une touche discrète d'astringence pour ceux qui ont fait le choix de faire une grosse infusion, puis après coup arrive des saveurs de citron !!!
Cette liqueur citronnée fait tout le charme, toute l’originalité de ce sencha.
Bien sûr, Akiyama-san oblige, c'est un thé de grande qualité, avec tout ce qu'il faut de longueur en bouche, d'aftertaste, une liqueur qui reste limpide tout au long des infusions, des saveurs toujours clean, même au bout de 5 infusions.
Et puis ce thé coule vraiment tout seul dans la gorge, il est rafraichissant, et chose etonnante encore, pas d'augmentation d'astringence au fil des infusions alors que la température de l'eau augmente. Plus encore, j'ai même l'impression que la douceur de l'aftertaste ne fait que grandir à chaque fois !

Si les arômes de citron sont au départ surtout présent en bouche, ils commencent à se montrer aussi dans le parfum au bout de la troisième infusion, comme si un rideau floral et sucré tombait et laissait apparaître les notes d'agrumes et les saveurs citronnées dans le parfum.

Voilà donc un sencha de grande qualité, rare (ce cultivar Shôshun n'existe que chez Akiyama Katsuhide), aux saveurs uniques et originales, qui permet un nombre important d'infusion très belles, chose rare avec les sencha, Rien ne semble manquer à ce thé japonais du pied du Mont Fuji.  Je l'apprécie et le recommande tout particulièrement !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire