Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

mercredi 12 juin 2013

Fukumidori, fraicheur de puissance made in Sayama



Voici un thé que je suis particulièrement heureux de pouvoir présenter sur Thés du Japon pour la première fois cette année.
Je n'en propose pas beaucoup, c'est un fukamushi cha. Mais surtout, c'est un thé de Sayama, chose finalement relativement rare. Vous me direz que les thés de M. Hiruma sont des thés de Sayama, certes, mais disons que ses produits sont très particuliers. Là, il s'agit de sencha classique si je puis dire.

Le producteur se nomme Yokota Yasuhiro, il exploite à Sayama (thé de Sayama désigne de manière large, les thés produits dans le département de Saitama, mais ici il s'agit plus précisément d'un sencha venant de la ville de Sayama) un certain nombre de cultivars, parmi lesquels ce Fukumidori m'a particulièrement charmé.
C'est un joli fukamushi aux feuilles bien conservées, pas trop de poudre, avec un parfum très frais, un brin floral et sucré.

Une petite minute avec de l'eau à 70°C suffit amplement à tirer un fabuleux nectar de ces feuilles.

On retrouve de suite un parfum vivifiant, plein de fraîcheur, de fleurs mais aussi des senteurs mentholées qui excitent l'odorat. Avec un hi-ire faible, l'ensemble se situe bien sûr dans la verdure, mais la douceur est bien là.


La liqueur en bouche, ce sencha présente évidemment la force de caractère d'un fukamushi, mais sans aucune lourdeur. Les arômes sont doux mais sans excès, présentant un ensemble équilibré, sans astringence. On y trouve force de saveurs, mais là encore c'est la fraîcheur qui est le mot d'ordre. Mentholé ne représente peut être pas bien ces impressions, mais c'est pourtant ce que m'évoque ce thé.

Toute cette fraîcheur, toutes ces saveurs continuent à égayer la bouche de nombreuses et longues minutes.

Une deuxième infusion donne de la densité à ce sencha, sans pour autant tomber dans la lourdeur, ni même voir apparaître une astringence désagréable.

Pas toujours évident avec un fukamushi de basse plaine, mais une troisième infusion donne une liqueur encore délicieuse, parfumée, et longue en bouche.

Bienvenue donc à ce thé, produit de la passion d'un homme et de ses fils .

1 commentaire:

  1. douceur d'un tendre vert
    petite mousse autour des feuilles!
    jolie présentation

    RépondreSupprimer