Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

dimanche 27 novembre 2011

Lieux de thé au nord de la gare de Shizuoka

A la suite de ma visite à Akiyama-san, j'en ai profité pour faire un tour dans la ville de Shizuoka pour découvrir et présenter quelques lieux de thé, des "nihon-cha café", dans le quartier du nord de la gare JR Shizuoka.

Issa 一茶

Situé dans le passage souterrain de la sortie nord de la gare, ce salon de thé japonais propose une ambiance reposante et agréable dans un décor moderne.

Pour 500 yens, on peut y déguster un thé accompagné d'une petite pâtisserie japonaise et de petites prunes saumurées (umeboshi), ce qui est plutôt bon marché comparé à la moyenne de ce type d'établissement.

Le menu de thé est composé de trois ou quatre produits qui changent chaque jour, choisi parmi une sélection d'une trentaine de thés fournis par des entreprises (grossistes, détaillants, coopératives) de thé de la ville de Shizuoka. Ainsi, il ne faut pas s'attendre à des trésors de rareté ou d'originalité, mais à de bons petits thés, bien préparés, à déguster calmement à avant ou après le train.

Tous les produits sont en vente pour 500 yens également, 50g pour certains, 100 pour d'autres.

420-0851
Shizuoka-ken, Shizuoka-shi, Aoi-ku, Kurokane-cho, Gare JR Shizuoka, sortie nord, Shizuchika (passage souterrain)


A 1 min à pied de la gare.

Le vrai but de ma visite se trouve à environ 30 min à pied de la gare. Occasion parfaire d'une ballade dans ce quartier au nord de la gare, qui constitue un véritable quartier du thé.
A 5 min de la gare, se trouve le parc de Sunpu (Sunpu Kôen 駿府公園), de l'ancien nom de Shizuoka, qui s'étend sur les vestiges du château de Sunpu.




Puis commence alors le quartier du thé, c'est à dire des grossistes et usines de retraitement. On le comprend par l'odeur de thé grillé, issue de la production du hôji-cha, qui envahi les rues. Quelques marchands de thé, d'accessoires aussi....
Par hasard, je tombe sur l'édifice qui abrite le marché au thé de Shizuoka, le plus important du pays, bien sûr fermé en cette saison.
J'en profite pour rendre une visite de courtoisie à notre grossiste en accessoire, dont l'échoppe, véritable caverne d'Alibaba, se trouve presque sur mon chemin.

J'arrive enfin à mon but:

Cha Kûkan 茶空間

Il s'agit d'un encore d'un "nihon-cha café", à la carte fort attirante. Plusieurs dizaines de thés, pour partie de Shizuoka, mais aussi du reste du pays (Kagoshima, Miyazaki, Fukuoka, Saga, Kôchi, ...). Une belle sélection de thé de montagne (Hon.yama, ville de Shizuoka oblige), mais aussi un grand nombre de cultivars plutôt rares pour certains. De grands classique, des raretés, du sencha, du kama-iri cha, bref, on ne sait que choisir. Je me tourne vers un thé que je connais pas du tout, un sencha, un "Shira-cha" 白茶, thé blanc, enfin, un thé vert, dont les feuilles sont très très pales, presque blanches. Les lecteurs de longue date de mon blog se souviendront du "Shira-cha" de Maruyama-en. C'est en effet tout à fait le même type de chose, sauf que celui de Maruyama-en provient de Yame (département de Fukuoka, village de Hoshino), alors que celui-ci provient de Shizuoka, district de Shimizu, Mobata. Cultivar Yamabuki, découvert par hasard (comme souvent) parmi des théiers sauvages. C'est un thé très doux, qui tient nombre d'infusions, très parfumé, quelque chose de floral, mais qui évoque aussi un peu le maïs !
Le patron, M. Mochizuki, est très amicale, très attaché aux liens humains que créer le thé. L'ambiance est là aussi excellente, relaxante. Les autre employées sont aussi des "Japanese Tea Instructor".
Enfin, tous les produits sont en vente en sachet, et je me tourne vers un kama-iri cha dont j'aurai l'occasion de reparler.


L'accès n'est pas facile, je ne suis pas certain que le staff puisse aisément communiquer dans une langue autre que le japonais, mais si vous passer par la ville de Shizuoka, je ne peux que recommander très chaudement la visite de ce lieu. (prévenez moi quelques jours à l'avance par mail, et j'en toucherai un mot au patron, pour que la visite se passe bien)

Cha-kûkan
420-0006
Shizuoka-shi, Aoi-ku, Wakamatsu-cho, 81-2

Ouvert de 12:00 à 18:00 tous les jours sauf le mercredi.

Enfin, me voici véhiculé parle patron vers un autre établissement ou travaille une instructrice qui se trouvait alors là (issue de la 10ème promotion, comme moi).

Takezawa Seicha 竹沢製茶

Il s'agit d'une boutique adjacente à l'entreprise du même nom, petit grossiste, je pense. C'est un lieu un peu hybride, une boutique où l'on peut déguster les thés, assis, préparés avec soin comme dans un "nihon-cha café". On achète ainsi ce qui nous a plu.

Le patron, M. Takezawa m'a tenu un discours passionné sur le thé japonais, là encore les relations humaines, le sourire qu'il apporte à celui qui le boit, le plaisir de voir un client agréablement surpris par un thé, complétement différent de ses idées reçus, etc.

La sélection est loin d'être aussi impressionnante que celle du Cha-kûkan, mais elle est tout de même variée, avec nombre de thés de grande qualité. Un lieu qui vaut le coup pour son concept, rare au Japon, et son décor, le patron le veut "inspiré de la campagne française" (sur ce point, no comment).

En fait, pris par le temps, je n'ai pas eu trop le temps de m'y attardé, il faut dire, que le patron m'a aussi beaucoup parlé de sa passion pour les veilles voitures françaises et italiennes. Vous pouvez admirer en photos une superbe 4L, que M. Takezawa a entièrement retapé lui même (il possède aussi une veille Lancia, mais ne me demandez pas le modèle, je n'y connais rien). J'ai enfin eu le plaisir nostalgique d'être raccompagné jusqu'à la gare de Shizuoka en 4L, oui, avec le fameux levier de vitesse !!!! et l'odeur de 4L !!!

Takezawa Seicha
420-0005
Shizuoka-shi, Aoi-ku, Kita-banchô, 61-2

Ouvert du lundi au vendredi, de 13:00 à 17:00




Des lieux chaleureux, de grandes rencontres. Il y a deux jours, par mail, Monsieur Mochizuki , qui m'a mis en relation avec une personne à Miyazaki, me disait que dans le milieu des passionnés de thé au Japon, si l'on montre respect et humilité, une première rencontre se transforme immédiatement en une vieille et longue amitié. 

7 commentaires:

  1. Ça me rappelle des souvenirs, je suis passé par là il y a tout juste un an... Et j'ai hâte d'y retourner...

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui vais au Japon l'année prochaine, j'ai si hâte que je commence déjà à planifié.

    Je suis un tea lover... mais un néophyte. Est-ce pour moi une bonne idée de visiter ces lieux, sachant que je ne parle pas Japonais (bien que j'ai l'intention de suivre des cours d'ici là, ça restera limité.) et que je ne suis qu'un débutant en matière de thé pour l'instant?

    J'ai bien l'intention de ramené une grande variété de thé japonais de mon voyage et ces lieux donnent bien envie...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Xalorian,

    Le café Chakukan est vraiment une bonne adresse. Néanmoins, difficile d'accès, si la route de ton voyage ne passe pas par la ville de Shizuoka, je ne suis pas certain que cela vaille le coup. Surtout qu'il reste le problème de communication, mais ça, entre amateur de thé.
    Malheureusement, il y a tellement de boutiques non pas mauvaises, mais ne montrant pas de Thes particulièrement intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien l'intention d'au moins me rendre à Uji. Une bonne adresse d'un lieu dans le même genre là bas, peut être? Il doit bien y avoir des amateurs de thé là bas, vue la renommé de l'endroit en la matière :)

    Ce qui m'intéresse, c'est bien plus les temples, la culture, la gastronomie et les paysages que les grandes villes comme Tokyo. Bien sûr je vais faire un tour à Tokyo, mais en 14 jours, j'aurai surement le temps de passer par Shizuoka. Je veux absolument me rendre au moins à deux ou trois lieux lié aux thés, pour acheter quelques théières, tasses, thés qui me rappelleront mon voyage à chaque infusions.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai rien a te conseiller sur Kyoto, mais le moment venu, je pourrai toujours te présenter deux ou trois boutiques intéressantes sur Tokyo.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Florent,
    vous connaissez bien Valérie Douniaux et j'aurais du vous contacter avant mon bref voyage à Shizuoka...et surtout vous lire avent mon départ;
    dommage, jamais assez de temps, car làbas on nous a laissés "dans notre coin" et nous n'avons rien vu....sauf 2h passée dans le O-CHA festival, je voudrais parler de vous dans mon blog, vous seriez d'accord? en "tea person" , rubrique 2, à vous lire,
    Barbara Dufrêne.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Barbara
    Pourriez vous m'envoyer un mail directement sur florent.weugue(arobase)thés-du-japon.com ?
    A bientôt
    Florent

    RépondreSupprimer