Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

dimanche 4 avril 2010

Hanami, cerisiers en fleur, annonce d'un évènement

Le Kantô, région de Tôkyô, est en pleine saison des cerisiers, les parcs sont bondés de fêtards ou de simples promeneurs, tous profitent de l'éphémère beauté de ces fleurs.
Me rendant aujourd'hui au parc de Shimizu, dans la ville de Noda, au nord-est de Tôkyô, j'espérais plus de calme que dans les parcs de la capitale. Il n'en fut rien, et en plus, le beau temps n'était pas de la partie. Cela ne m'a pas empêché de profiter de la délicate beauté des fleurs de sakura 桜.

Rien à voir avec le thé me direz-vous ?
Oui, enfin presque. La floraison des cerisiers dans le Kantô correspond à un évènement qui nous intéresse de près : le tout début de la saison du shincha 新茶, le thé japonais nouveau. On est encore loin du gros, mais les thés nouveaux issus de variétés très hâtives, en provenance de l'île de Tanegashima 種子島, au large de Kagoshima, viennent de faire leur apparition, discrète....faibles quantité obligent.
Plus de détails sur le thé nouveau bientôt !


4 commentaires:

  1. Merci ! Les photos sont superbes ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Et oui, ça sent bon le printemps !

    Tes magnifiques photos me rappellent mon premier voyage au Japon il y a 4 ans quasiment jour pour jour...

    Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup à vous deux !!!
    Avec un temps pourri, j'ai fait ce que je pouvais pour les photos.... un brin retouchées, car il faisait trop sombre pour rendre honneur à la beauté de ces fleurs à l'aide de mon seul petit numérique à l'agonie.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pu me rendre compte par moi même il y a deux ans que la lumière variant très rapidement au Japon pouvait être un vrai cauchemar pour les photographes du dimanche comme je le suis ;o)

    RépondreSupprimer